Els Mommers

Els Mommers

Els Mommers

|

Antilles Néerlandaises

Els Mommers est née et a grandi aux Pays-Bas. Ayant une maîtrise en Beaux-Arts et Éducation artistique au Witte Lelie à Amsterdam, Els a travaillé comme professeur d’art au lycée (SGL) à Lelystad, Pays-Bas. Puis, avec son mari Gied, en 1987, elle emménage sur l’île de Saba – île néerlandaise qui se situe dans le nord des petites Antilles. Elle a continué à enseigner les Beaux-Arts à l’école polyvalente Saba.Vivre sous les tropiques, entouré de beaucoup de couleurs, l’a inspirée pour démarrer l’art du quilting. Dés sa retraite, Els adhére aux cours de The City and Guild: Creative Quiltmaking. En 2011, elle expose pour la première fois «Rhapsody in Color». Son exposition personnelle et accompagnée de celle du groupe intitulée: «The Locals». Un an plus tard, Els a l’honneur de montrer son travail d’art textile à la famille royale néerlandaise dans une exposition d’art local.  En 2012, elle rejoint le groupe «Fifteen by fifteen».  Els suit encore régulièrement des stages d’artistes textiles internationales de renom.

Blog : kunamola.blogspot.com


Les Molas des Indiens Kuna – Collection de Els Mommers

Le terme «mola» fait référence à un panneau rectangulaire de tissu de coton, multicouche, de couleurs vives, cousu à la main et porté par des femmes et des filles indiennes kuna sur le devant et le dos de leur blouse. Le travail de couture est de l’appliqué inversé, les couches supérieures de tissu sont évidées pour faire apparaitre les couleurs situées en dessous. Les motifs sont si magnifiquement conçus, si esthétiquement satisfaisant que les molas sont de véritables œuvres d’art, considérées comme l’une des formes d’art populaire contemporain les plus développés.
A l’origine les motifs étaient dessinés à même la peau sur le haut du corps. Avec la venue de l’évangélisation, les indiennes Kunas ont du se vêtir mais les traditions ont résistées et la peinture corporelle a évoluée en plastron sur les vêtements. L’inspiration des femmes pour de nouveaux motifs vient de diverses sources, les fleurs et la faune locales, les scènes quotidiennes de la vie, les sports, les légendes locales et même les événements politiques et historiques. Certains sont complètement abstraits et leur origine reste un mystère. Les Indiens Kuna croient que toutes les choses contiennent un esprit et que le mola aussi. Certains modèles ont été transmis de mère en fille, mais ils sont toujours uniques, puisqu’ils ne sont jamais répétés exactement. Des filles âgées seulement de 5 ans apprennent à coudre. Les Indiens Kuna vivent en Amérique Centrale sur 52 des 365 îles au nord de Panama dans l’archipel de San Blas également connu sous le nom de Kuna Yala. Ils constituent un groupe autochtone autonome totalisant environ 40 000 personnes.